bondieuser


bondieuser

⇒BONDIEUSER, verbe.
P. iron., péj.
A.— Emploi intrans. Se prendre pour le bon Dieu, régner en dieu :
1. (...). Certes, c'est beaucoup, en ce XIXe siècle (...) à la suite de Bossuet, d'avoir été l'adaptateur à notre histoire sacrée, de la prose fluide des romans de Mme Sand. Certes, c'est beaucoup, je vous [Monsieur Renan] l'accorde, mais point assez vraiment, pour bondieuser, comme vous bondieusez, en ce moment, sur notre planète, — et je crois que l'avenir le signifiera durement à votre mémoire.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1872, p. 854.
B.— Emploi trans.
1. Identifier au bon Dieu, déifier, diviniser :
2. Drôle de peuple que ce peuple français! Il ne veut plus de Dieu, il ne veut plus de religion, et vient-il de débondieuser le Christ, aussitôt, il bondieuse Hugo et proclame l'hugolâtrie.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1885, p. 456.
2. Donner un caractère sacré. Nous sanctifier (...) bondieuser leurs mélodies (WILLY, Entre deux airs, par l'ouvreuse du Cirque d'été, 1895, p. 268).
Rem. On rencontre dans la docum. la forme adj. bondieusart qui présente un sens différent (v. bondieusard).
1re attest. 1872 (supra ex. 1); dér. de bon Dieu, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. — PAMART (P.). Écriture artiste et créations verbales. Vie Lang. 1970, p. 308.

bondieuser [bɔ̃djøze] v.
ÉTYM. 1872, Goncourt, de bon Dieu, d'après bondieuserie et bondieusard.
Rare. Mot des Goncourt et des écrivains « artistes » de la fin du XIXe siècle.
1 V. intr. S'identifier à Dieu, se prendre pour le bon Dieu.
2 V. tr. Diviniser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • débondieuser — ⇒DÉBONDIEUSER, verbe trans. Fam. Ne pas, ne plus reconnaître comme Dieu. Débondieuser le Christ (cf. bondieuser B 1 ex. 2). P. ext. Faire perdre à quelqu un l idée qu il est divin. Parmi ceux [les artistes] qui ont envoyé de ces toiles au Salon,… …   Encyclopédie Universelle

  • DIEU — LE TERME «Dieu» (au singulier et avec une majuscule) renvoie dans notre culture pénétrée de christianisme à l’affirmation monothéiste de l’Ancien et du Nouveau Testament (la Bible juive, plus les premiers écrits chrétiens que les Églises tiennent …   Encyclopédie Universelle

  • bon — 1. bon, bonne [ bɔ̃, bɔn ] adj. et adv. • buon Xe; lat. bonus. REM. Le compar. de bon est meilleur; plus... bon peut s employer lorsque les deux mots ne se suivent pas : Plus ou moins bon. Plus il est bon, plus on se moque de lui. En épithète,… …   Encyclopédie Universelle

  • bondieusard — bondieusard, arde [ bɔ̃djøzar, ard ] adj. et n. • 1865; de bon Dieu ♦ Fam. et péj. D une piété ostentatoire. L abbé Pierre « si loin du discours bondieusard » (F. Giroud). N. ⇒ bigot. ● bondieusard, bondieusarde adjectif et nom (de bon Dieu)… …   Encyclopédie Universelle

  • bonne — [ bɔn ] n. f. • 1708 t. d affection; 1762 « gouvernante d enfants »; subst. fém. de 1. bon 1 ♦ Vieilli Bonne à tout faire : domestique s occupant du ménage, du linge, des courses, de la cuisine, etc. ⇒ domestique. Bonne d enfants. ⇒ gouvernante,… …   Encyclopédie Universelle

  • a-reu a-reu — [aʀøaʀø] interj. ÉTYM. Onomatopée transcrivant l un des premiers sons du langage que le bébé émet en signe de bien être. ❖ ♦ Fam. || Faire a reu a reu, ar(r)eu ar(r)eu : faire des agaceries mièvres à un bébé. ⇒ Guili guili. 0 Je vais me taper… …   Encyclopédie Universelle